portait KrisK

Kris K,

La photographie et elle forment un tout indissociable…
À partir de prises de vues comme des fenêtres sur son jardin secret, elle nous convie à un voyage comme une promenade intime au gré d’œuvres toutes plus originales les unes que les autres, un univers dont elle nous confie les clés, au sein duquel nous nous lovons avec délectation, un rêve éveillé pour un voyage immobile comme un instant d’éternité.


Fusions, absorptions, amalgames, assemblages, combinaisons, ententes, intégrations, mélanges, contrastes, dissonances, antithèses, mosaïques, clair-obscur, aléatoires, baroques, bariolages, galimatias, charades d’images…
Tels sont les épithètes que nous pourrions poser sur le travail de Kris K.


Elle nous livre une œuvre en provenance directe de son univers bariolé, des créations photographiques qui racontent des histoires, comme une composition musicale ; des images qui joueraient des notes improbables, des accords emmêlés aux accents dissonants, pour mieux finir par s’épouser dans l’achèvement créatif.

Laissons nos regards s’abandonner en déshérence au fil d’une ballade au gré de ses œuvres, laissons-nous happer par l’insolite, quittons l’autoroute pour ces instants buissonniers qu’elle nous offre…


Arrière petite fille du grand peintre Konstantin Korovine, et fille de l'artiste peintre Alexis-Guy Korovine, elle est la légitime descendante de cette lignée d'artistes sur laquelle la vie a fait briller une myriade d'étoiles.


Olivier Barbet
Consultant, correspondant de presse, écrivain